Aller au contenu

Masque de bricolage

Que chose faisons > Association Religieuse Cléricale > Œuvres d'Apostolat > Masque de bricolage

Masque de bricolage
Une modalité économique pour la réaliser

.


PRÉSENTATION


Prémisse

Le Statut de la Famille Missionnaire Saint Nicodème - Association Cléricale prévoit que parmi ses œuvres d'apostolat il y a aussi celle de justice et de paix, et à cet égard il rapporte ce qui suit.
Voulant poursuivre l'inculturation des valeurs évangéliques de justice et de paix, l'Association vise à promouvoir la solidarité entre les sujets de la société, ainsi que la famille, également à travers la mise en œuvre de projets de bien-être pour les plus nécessiteux.
L'Association souhaite également promouvoir la coexistence sociale pacifique, également à travers des initiatives qui peuvent promouvoir le dialogue, le respect de la dignité et de la liberté de conscience de chaque homme, et l'éducation à la moralité et à la légalité.

Travailler pour un tel bien-être social, en plus d'être une exigence de la charité évangélique, est configuré comme une invitation à la conversion, donc comme un moyen de préparation à la connaissance et à l'amour de la vérité absolue qu'est le Christ (cf. Jn 3, 21).

Dans cet esprit, la Famille Missionnaire Saint Nicodème - Association Cléricale a décidé de proposer sa propre méthode d'assemblage du masque de bricolage, estimant qu'elle peut être utile surtout là où il y a une pauvreté de moyens et des difficultés dans la circulation des marchandises.

.
.


Informations pour la consultation
L’article sur l’assemblage du masque de bricolage est présenté sur le site divisé en quatorze pages.

Le tableau ci-dessous sera reproduit au début de chaque page, avec les titres des toutes les quatorze pages.
Chacune d'entre elles est accessible en cliquant sur le titre respectif indiqué dans le tableau.

Le tableau met également en évidence quatre drapeaux, qui indiquent les quatre langues dans lesquelles l'article peut être lu : italien, français, espagnol et anglais.
En cliquant sur l'un des drapeaux de référence, vous pouvez accéder à la page de présentation de l'article dans la langue souhaitée.

.
.


Texte intégral
Le texte complet relatif à la création du masque est présenté ci-dessous, tandis que dans les pages suivantes le même texte est divisé en fonction des différentes phases de fonctionnement, qui sont illustrées par des photos.

Masque de bricolage
Une modalité économique pour la réaliser


INTRODUTION
Je suis le prêtre Tommaso Boca, résidant actuellement en Italie, responsable de la Famille Missionnaire Saint Nicodème - Association Cléricale, basée à Tshikapa, en République Démocratique du Congo.
Poussé par l'urgence causée par le virus Covid-19, j'ai également décidé de proposer une méthode d'assemblage du masque de bricolage : elle peut être réalisée avec de l’équipement et des matériaux accessibles, tant en ce qui concerne leur coût que leur découverte.
Dans la réalisation du masque j'ai eu la collaboration de mon confrère Vincenzo Versaci, que je remercie.
En espérant que l'urgence, grâce au libre engagement de beaucoup, s'épanouira dans l'amélioration des conditions de l'homme dans son universalité et dans son intégralité, je souhaite à tous de vivre dans l'amour et de chercher la force de le faire.

CLARIFICATIONS
Il est à noter que le masque de bricolage ne garantit pas la caractéristique hermétique, ce qui empêche le passage des minuscules gouttelettes de quelques microns expulsées lors de la parole, de la toux ou des éternuements ; cependant, il peut être utile pour ne pas disperser la grande majorité des gouttelettes les plus macroscopiques.
Par conséquent, cela ne suffit pas pour vous empêcher d'infecter quelqu'un en cas de maladie, mais cela diminue la possibilité. Le masque n'empêche même pas la propre infection : cependant, le porter est la condition préalable pour que l'autre le fasse aussi, et donc je profite du bénéfice que je viens de dire.
N'oubliez pas qu'un masque est réutilisable s'il peut être lavé à 60 degrés : à cet égard, les cordes de ce masque sont réutilisables lorsqu'elles sont soumises au lavage requis.


A. CONSOMMABLES
1. Larmes de papier sèche tout, pour la structure, au nombre de deux et superposées.
2. Bande en plastique, obtenu à partir d'un sac en plastique biodégradable, pour l'écran.
Il doit avoir une surface telle qu'il contienne un carré rectangulaire de 21 x 24 cm.
3. Feuille de papier.
Il est utilisé pour la finition de la bande ; il provient du recyclage d'un vieux magazine.
Il doit avoir la forme d'un rectangle d'environ 28 x 25 cm et doit avoir tout droit au moins un de deux bords les plus longs.
4. Serviette de table en papier, pour le coussin, pliée en quatre couches.
5. Bandes de tissu de coton, pour les cordes, au nombre de deux.
Ils ont été obtenus grâce au recyclage d'une vieille chemise désaffectée. Chacun d'eux mesure 50 cm de long et 1 cm de haut ; afin de faciliter le conditionnement du masque, les cordes ils ont été frottés sur un morceau de savon légèrement humidifié, effilé et laissé à sécher quelques heures.
6. Savon, une pincée.
Il a servi à la finition des cordes.


B. ÉQUIPEMENT
1. Ciseaux pour couper le papier.
2. Perforateur à pince pour papier.
A défaut, il peut être remplacé par un outil en fer à pointe pointue.
3. Formes de travail, sur carton, au nombre de trois.
Une forme est utilisée pour encadrer et perforer le papier sèche tout, utilisé pour la structure du masque. Une seconde pour encadrer et percer la bande plastique, utilisée pour l'écran du masque. Le troisième pour encadrer et perforer la serviette, utilisé comme coussin du masque.
4. Formes Matrices, sur carton, au nombre de deux.
Ils ont été utilisés pour la réalisation des formes et peuvent être utilisés pour la couture du masque ; en fait, sur les formes matrices, chaque trou est indiqué par une lettre, et dans l'explication sur l'assemblage du masque, il est indiqué la séquence dans laquelle les trous doivent être traversés, pour une couture correcte du masque lui-même.
5. Row.
Il a servi à la réalisation des formes matrices et des formes de travail.
6. Stylo.
Il a servi à la réalisation des formes matrices et des formes de travail.
Vous trouverez ci-dessous une description détaillée de la procédure nécessaire à la création des formes matrices et des formes de travail.


C. TABLE DE TRAVAIL
Le masque dont nous parlons il est constitué d'un support et d'un corps, divisé en trois couches.
Dehors, il y a une couche imperméable : l'écran ; au centre celui de soutien : la structure ; à l'intérieur du visage : le coussin.
Le support se compose de deux cordes, qui servent à fixer le masque sur le visage mais aussi à réunir les couches qui le composent.
Pour réaliser ce masque, nous avons préparé les outils et matériaux nécessaires à son conditionnement sur la surface de travail.
En tant qu'équipement, nous avons :
Les ciseaux ; le poinçon à pince ; trois formes de travail ; deux matrices des formes.
Le capuchon a été retiré du perforateur, c'est-à-dire la partie qui empêche les cercles de papier résultant de la perforation de tomber : de cette façon, en perforant de bas en haut, la zone dans laquelle vous devez travailler est visible.
En tant que consommables, nous avons :
Deux larmes de papier sèche tout superposés, pour la structure ; une bande en plastique pour l'écran ; une feuille de papier pour soutenir la réalisation de l'écran ; une serviette en papier pour le coussin ; deux bandes de tissu de coton, traitées au savon, pour les cordes.



D. QUADRATURE ET PERÇAGE DE LA "STRUCTURE"
a. Prenez les deux larmes de papier sèche tout superposés, pliez-les en deux et insérez-les dans la Forme Structure, en correspondance avec la ligne de pliage centrale qui y est indiquée ; faisant aussi peu de côtés que possible dépasser du périmètre de la Forme.
b. Ensuite, les saillies sont coupées, puis les trous sont percés sur le papier sèche tout, en correspondance avec les trous qui se trouvent sur la Forme.
c. À ce stade, le papier de structure entière est extrait de l'intérieur de la Forme, prêt à être utilisé dans l'assemblage du modèle, et est placé sur la surface de travail.


E. QUADRATURE ET PERÇAGE DE L'"ÉCRAN"
a. Prenez la bande de plastique, pliez-la en deux et insérez la feuille de papier dans le pli, en la faisant avancer avec le bord droit ; tout tient dans la Forme Ecran qui est à nouveau pliée en deux.
b. Ensuite, vous découpez de la feuille de papier et de la bande, ce qui sort des contours de la Forme.
c. Ensuite, les trous sont percés, sur la bande plastique et en même temps sur la feuille de papier, en correspondance avec les trous qui se trouvent sur la Forme.
d. À ce stade, la bande-écran est extraite de l'intérieur de la Forme, prête à être utilisée dans l'assemblage du masque, et est placée sur la surface de travail.


F. QUADRATURE ET PERÇAGE DU "COUSSIN"
a. Prenez la serviette en papier, pliez-la en deux et insérez-la dans la Forme Coussin en correspondance avec la ligne de pliage qui y est indiquée ; faisant aussi peu de côtés que possible dépasser du périmètre de la Forme.
b. S'il y en a, coupez les saillies, puis percez les trous sur la serviette en correspondance avec les trous qui se trouvent sur la Forme.
c. À ce stade, la serviette en papier-coussin est extraite de l'intérieur de la Forme, prête à être utilisée dans l'assemblage du masque, et est placée sur la surface de travail.


G.1- ASSEMBLAGE DU MASQUE - PREMIERE PHASE
a. Le Coussin, la Structure et l’Ecran sont disposés de manière superposée, dans l'ordre décrit.
Les trous de l'écran et de la structure s'accouplent complètement, tandis que les trous du coussin, qui ne sont que huit, s'accouplent dans ceux marqués des lettres B2, A2, A1 et B1, ainsi que dans ceux marqués des lettres B3, A3, A4 et B4.
Le travail d'assemblage s'effectue en opérant de l'extérieur du masque, et consiste en une sorte de couture : l'aiguille est représentée par les extrémités des cordes qui précédemment, comme nous l'avons dit, ont été adéquatement traitées.
b. Le travail commence sur la partie centrale supérieure du masque en insérant les deux extrémités d'une des cordes en correspondance avec les trous indiqués par les lettres A1 et A2 sur les Matrices.
c. Les deux extrémités de la chaîne sont insérées de haut en bas, en gardant à l'esprit que dans les quatre trous centraux, sous la couche Ecran et la couche Structure, il y a également la couche Coussin à assembler.
d. La couture se fait comme dans la couture à la main, et nous procédons avec l'une des extrémités, dans le sens horaire, du trou A1 au trou F1, et avec l'autre extrémité, dans le sens antihoraire, du trou A2 au trou F2.
e. De cette façon, l'assemblage de la moitié du masque est terminé : il suffit d'un réglage.
f. Si le travail de couture a été effectué correctement, les deux extrémités se trouvent au-dessus de la couche Ecran, après être sorties respectivement des trous F1 et F2.
g. Ces extrémités doivent être saisis et tirés tous les deux, dans des directions opposées, vers l'extérieur, avec un peu d'énergie mais lentement.
h. Cette opération produit, sur le masque en cours d'assemblage, d'abord une rainure puis un pliage des angles vers l'intérieur, jusqu'à ce que les trous C1 et C2 se rejoignent respectivement avec les trous D1 et D2 : pour l'identification des trous, on peut consulter les Matrices, dans lesquelles les positions de chacun des trous que nous trouvons sur les Formes sont marquées.
Concernant les effets qui sont créés en tirant sur les cordes, il convient d'accompagner et de favoriser ces effets avec vos mains, notamment le pliage des coins vers l'intérieur.



G.2- ASSEMBLAGE DU MASQUE - DEUXIEME PHASE
i. À ce stade, le paquet est tourné de 180 degrés et le même travail de couture effectué auparavant est répété, en gardant toujours à l'esprit que dans les quatre trous centraux, sous la couche Écran, aussi bien sous la couche Structure, il y a aussi la couche Coussin à assembler.



G.3- ASSEMBLAGE DU MASQUE - RESULTATS FINAUX
j. Le Masque est prêt à être porté.



H. CRÉATION DE LA RÈGLE MULTIFONCTIONNELLE
a. Une règle particulière est créée, dans le but de faciliter l'identification des points sur les formes matrices, en vue de leur perçage : la Règle multifonctionnelle.
b. Un carton de 13,5 cm de base pour 2,5 cm de hauteur est préparé : sur la base quatre points sont identifiés, sur lesquels ensuite des trous seront percés.
c. Ces points doivent être à 1,5 cm de la base et respectivement à 1,5 cm, 5 cm, 7 cm et 9 cm du bord gauche.
d. En partant du bord gauche, nous indiquons avec les mots ALFA et BETA les extrémités de début et de fin du carton.
e. Nous faisons pivoter le carton de 180 degrés et dessinons un segment vertical dessus, éloigné du bord gauche de 3 cm, et près de ce bord, pour la marquer comme l'extrémité initiale du carton, considéré dans son retro, nous écrivons le mot GAMMA.
f. Les points identifiés sont percés : nous avons obtenu une règle particulière : la Règle multifonctionnelle ; nous l'utiliserons pour la création de la Matrice pour la "Structure" et l '"Ecran", et de la Matrice pour le "Coussin".


I. CRÉATION DE LA MATRICE DE LA "STRUCTURE" ET DE L'"ÉCRAN"
a. Un carton-matrice de base de 21 cm pour une hauteur de 24 cm est préparée, qui se plie deux fois puis est rouverte.
b. En opérant dans le coin supérieur gauche du carton-matrice, nous devons identifier six points, sur lesquels des trous seront ensuite percés : quatre points doivent être distants de 1,5 cm du bord latéral gauche et du bord supérieur respectivement de 1,5 cm, 5 cm, 7 cm et cm 9 ; deux autres points doivent être à 1,5 cm du bord supérieur et respectivement à 4,5 cm et 8,5 cm du bord gauche.
c. Cette identification, bien sûr, pourrait se faire en opérant sur le carton-matrice avec une ligne commune, au lieu de cela nous le ferons en utilisant la ligne particulière que nous avons préparée : la Règle multifonctionnelle.
d. En opérant dans le coin supérieur gauche du carton-matrice, nous lui superposons verticalement la Règle multifonctionnelle, à partir de son extrémité ALFA.
e. À travers les quatre trous de la Règle multifonctionnelle, nous dessinons les quatre premières tiges sur le carton-matrice.
f. En opérant toujours dans le coin supérieur gauche du carton-matrice, nous lui superposons horizontalement la Règle multifonctionnelle, à partir de son extrémité BETA.
g. À travers le premier et le troisième des quatre trous de la Règle multifonctionnelle, nous dessinons deux autres tiges sur le carton-matrice.
h. Nous avons obtenu six tiges en tout.
i. Le carton-matrice est plié deux fois, de manière à obtenir quatre quadrants et de manière que le quadrant sur lequel nous avons identifié les six points de perçage soit visible.
j. Le perçage est effectué, impliquant dans le perçage toutes les quatre couches qui se sont formées dans le carton-matrice sous l'effet des plis, et ainsi nous obtenons les vingt-quatre trous qui seront impliqués dans l’assemblage du masque.
k. Les vingt-quatre trous sont répartis de six à six sur les quatre quadrants qui se sont formés avec les plis du carton-matrice, et il apparaît que les trous du premier quadrant sont symétriques aux trous du deuxième quadrant, et que les trous du premier et du deuxième quadrant ensemble sont symétriques par rapport aux trous du troisième et quatrième quadrant ensemble.
l. Les points du premier quadrant sont marqués avec les lettres de la lettre A1 à la lettre F1, les points du deuxième quadrant sont marqués avec les lettres de la lettre A2 à la lettre F2, les points du troisième quadrant sont marqués avec les lettres de la lettre A3 à la lettre F3, les points du quatrième quadrant sont marqués avec les lettres de la lettre A4 à la lettre F.
m. La Matrice de la Forme Structure et de la Forme Écran est prête.


J. CRÉATION DE LA MATRICE POUR LE “COUSSIN”
a. Un carton de 15 cm sur 15 cm est préparé, qui se plie deux fois puis est rouvert.
b. En opérant dans le coin supérieur gauche du carton-matrice, nous devons identifier deux points, en correspondance desquels nous allons ensuite percer des trous.
c. Ces deux points doivent être à 1 cm du bord supérieur et respectivement à 1,5 cm et 5,5 cm du bord latéral gauche.
d. Cette identification, bien sûr, pourrait se faire en opérant sur le carton-matrice avec une règle commune, au lieu de cela nous le ferons en opérant avec la règle particulière que nous avons préparée : la Règle multifonctionnelle.
e. En opérant dans le coin supérieur gauche du carton-matrice, nous lui superposons horizontalement la Règle multifonctionnelle à partir de son extrémité GAMMA, en faisant correspondre le bord gauche du carton, pas la fin de la Règle mais le segment que nous avons dessiné à 3 cm loin de cette fin.
f. À travers le premier et le troisième des quatre trous de la Règle multifonctionnelle, nous dessinons deux tiges sur le carton-matrice.
g. Le carton-matrice est plié deux fois, de manière à obtenir quatre quadrants et de manière que le quadrant sur lequel nous avons identifié les deux points de perçage soit visible.
h. Le perçage est effectué, impliquant dans le perçage toutes les quatre couches qui dans le carton-matrice se sont formées par effet des plis, et ainsi nous obtenons les huit trous qui seront impliqués dans l’assemblage du masque.
i. Une fois le carton-matrice ouverte, les trous de l'une des deux sections sont marqués, de gauche à droite, avec les lettres B2, A2, A1 et B1, tandis que les trous de l'autre section, inférieure par rapport à la première, sont marqués, toujours de gauche à droite, avec les lettres B3, A3, A4 et B4.
j. Les trous ainsi marqués correspondent aux trous marqués des mêmes lettres sur la Matrice des Formes Structure et Ecran.
k. La Matrice de la Forme Coussin est prête.


K. CRÉATION DES FORMES DE TRAVAIL
1. Réalisation de la Forme de travail pour encadrer et percer la "Structure"
a. Prenez un carton de 21 cm par 24 cm et insérez-le plié en deux à l'intérieur de la Matrice Structure et Écran, également pliée en deux, formant ainsi deux sections.
b. Les douze points de perçage réalisés sur une section de la Matrice sont représentés sur le Forme avec une tige.
c. En gardant la feuille pliée, elle est perforée en correspondance avec les tiges marquées, entraînant dans le forage les deux couches qui se sont formées dans le carton sous l'effet du pliage, de manière à obtenir en une seule fois tous les vingt-quatre trous dont la Forme Structure est composée.
d. La Forme pour la Structure est prêt.
2. Création de la Forme de travail pour encadrer et percer l'"Écran"
a. Prenez un carton de 21 cm par 24 cm et insérez-le plié en deux à l'intérieur de la Matrice Structure et Écran, également pliée en deux.
b. Les six points de forage réalisés sur un quadrant de la Matrice sont représentés sur la Forme avec une tige.
c. La forme en carton est à nouveau pliée, de manière à obtenir quatre quadrants et de telle manière que le quadrant sur lequel nous avons identifié les six points à percer soit visible.
d. Le perçage est effectué, impliquant dans le perçage toutes les quatre couches qui se sont formées dans le sous l'effet des plis, et ainsi nous obtenons les vingt-quatre trous dont le Forma Écran est composée.
e. La Forme pour l’Écran est prête.
3. Création de la Forme de travail pour encadrer et percer le "Coussin"
a. Prenez un carton de 15 cm par 15 cm et insérez-le plié en deux à l'intérieur de la Matrice Coussin, également pliée en deux, formant ainsi deux sections.
b. Les points de perçage réalisés sur une section de la Matrice sont représentés sur la Forme avec une tige.
c. En gardant la feuille pliée, elle est perforée en correspondance des tiges marquées, entraînant dans la perforation les deux couches qui se sont formées dans le carton sous l'effet du pliage, et ainsi nous obtenons d'un coup les huit trous dont la Forme Coussin est faite.
d. La Forme pour le Coussin est prête.

.
.

Retourner au contenu