Aller au contenu

Règlement

Règle > Institution Religieuse Cléricale > Constitutions


Costitutions
Famille Missionnaire Saint Nicodème
Association Cléricale

Réglement

25 Mars 2014

a cura della Redazione

.




.

Statue de Saint Nicodème Abbé

La statue a été réalisée dans le Locride autour à l'an 2000. Il se trouve actuellement dans la Maison de la Communauté Cléricale Religieuse de la Famille Saint Nicodemo, à Feroleto Antico (Catanzaro).

.

Sections des Constitutions et relatifs Boutons d'accès

 

Prémisse

 

Statut Partie A

 

Statut Partie B

 

Réglement

 

Appendice

 


  • Les présentes Constitutions ont été approuvées ad experimentum de l'Évêque de Luebo (République Démocratique du Congo). En se rapportant à une Association publique de fidèles en vue d'être érigée en Institut religieux de droit diocésain, la structure juridique de ces Constitutions il est "analogue" à ce des Instituts religieux.


  • Le contenu des Constitutions, aussi pour en favoriser la lecture, il a été divisé en cinq parties, comme il résulte de la ligne soprastante. Pour accéder aux parties ci-dessus uniques, il suffit de cliquer sur les inscriptions respectives.


  • La rédaction des Constitutions comprend aussi la section  Sigles et Abréviations et la section Index, qu'elles sont reportées à la fin de la partie relative à l'Appendice.

.
.
.
.



REGLEMENT


     Contenu et Domaine d'Application

Art. 1 –
§ 1. Le présent  Règlement on compose de trois parties.
§ 2. La première partie traite de l’utilisation du temps au niveau journalier, mais aussi au niveau mensuel et annuel, avec une référence particulière à la prière, à l'étude, au travail et au repos.
§ 3. La seconde partie traite des œuvres de pénitence disposées par l'Association dans les limites et dans la sauvegarde de celles-là établies par la Sainte Église.
§ 4. La troisième partie traite de l'habit et du décorum de la personne ainsi que du distinctif de la Famille Saint Nicodème.

Art. 2 –
§ 1. En ce que concerne l'application du Règlement même, il faut tenir présent que les gens accueillis par la Famille Missionnaire Saint Nicodème – Association Cléricale, on distingue en membres ordinaires et membres effectifs.
§ 2. Pour devenir membres ordinaires il est nécessaire avoir accompli les seize ans d'âge et, en outre, avoir une bonne santé, proportionné caractère et suffisantes qualités de maturité pour assumer le genre de vie propre de l'Association.
§ 3. Il est même possible accueillir dans les Maisons de Communauté des garçons d'âge inférieur aux seize ans, qui veulent devenir Frères, mais jusqu'à quand ils n'atteignent pas le seizième an d'âge ils revêtent le status de simples étudiants.
§ 4. Pour être admis au Noviciat, il faut avoir accompli les dix-sept ans; à la fin le candidat ou laisse l'Association ou, si jugé apte, vient admis entre les membres effectifs de l'Association même.

Art. 3 –
§ 1. Dans sa totalité ce Règlement s'applique seulement aux membres effectifs de la Famille Saint Nicodème.
§ 2. Il ne s'applique pas en aucune façon à ceux qui sont insérés dans l'Association avec le status de simples étudiants; avec eux le Règlement peut être traité seulement à niveau cognitif.
§ 3. On applique par contre, en partie et avec une sage progressivité, aux Postulants ainsi que, avec les nécessaires adaptations, aux Novices.

Art. 4 –
§ 1. En particulier, pendant la période de Noviciat chaque aspirant soignera le recours à la Confession sacramentel fréquent – au moins une fois par mois – et à la Direction spirituelle.
§ 2. Chacun puis devra observer le régime de prière et pénitence dont on parle dans le présent Règlement et on devra appliquer dans l'étude et en combien autre de formatif il viendra opportunément indiqué, de façon à mûrir le charisme de la Famille Missionnaire Saint Nicodème –  Association Cléricale.

Art. 5 –
§ 1. Dans le présent Règlement ils sont soulignés quelques éléments et aspects de la formation qui on considère de base pour la focalisation et la réalisation de la spiritualité de la Famille Saint Nicodème.
§  2. Tels contenus formatifs sont approfondis opportunément et agrandis dans la section "Formation" du Statut, et conflueront à l'intérieur d'un projet détaillé (Ratio Formationis), qui concernera tant la formation initiale que celle-là permanente des Frères de l'Association.



     Prière et Étude - Travail et Repos

Art. 6 –
§ 1. De suite on précise les modalités d’utilisation du temps journalier.
§2. Tout ce que vient établie, en tenant compte des saisons ainsi que des exigences climatiques locales et d'apostolat comme de travail, il peut être changé, en conservant l'esprit.
§ 3.  Les variations peuvent concerner chaque jour de la semaine comme toutes les parties de l'horaire journalier, en laissant, cependant, inaltérée la quantité de temps non-stop réservé au Silence communautaire.
§ 4. L'effectif journalier horaire, comme l'horaire et la date des autres engagements communautaires au caractère hebdomadaire, mensuel, annuel ou extraordinaire, viendront établies le moment venu de l'Autorité compétente.

Art.7 –  Horaire journalier ouvrable.
- Heures     6.00: Enlevée, Loisir.
- Heures     7.00: Éloges, Prière de la Famille, Sainte Messe, Petit déjeuner et Loisir.
- Heures      8.30: Activité ouvrable.
- Heures    12.30: Loisir.
- Heures    13.00: Angélus, Déjeuner et Loisir.
- Heures    15.30: Activité ouvrable.
- Heures    17.30: Loisir, Activité spirituelle, Vêpres et Prière de la Famille.
- Heures    20.00: Dîner, Loisir ou Activité communautaire.
- Heures    23.00: Silence communautaire.

Art.8 –  Horaire journalier du dimanche et de fête.
- Heures     6.30: Enlevée, Loisir.
- Heures     7.30: Éloges, Prière de la Famille, Sainte Messe, Petit déjeuner et Loisir.
- Heures      9.30: Activité communautaire.
- Heures    12.30: Loisir.
- Heures    13.00: Angélus, Déjeuner et Loisir.
- Heures    19.30: Vêpres, Prière de la Famille et Loisir.
- Heures    20.00: Dîner et Loisir.
- Heures    23.00: Silence communautaire.

Art. 9 –  Éclaircissements sur l'Horaire journalier.
§ 1. Comme on peut relever, les activités initiales, dans les jours du dimanche et de fête, sont différées de demi-heure in rapport à les jours ouvrables; quand ceci ne soit pas possible, il faut chercher de faire ce délai le samedi ou dans un autre jour de la semaine.
§ 2. Le Loisir va aussi utilisé pour l'étude, la prière et les autres tâches personnelles, ainsi que pour le déroulement de quelque service communautaire de brève durée ou à caractère irrégulier.
§ 3. Dans les jours ouvrables de la semaine, l'activité spirituelle prévoit alternativement: Catéchisme Biblique, Adoration de l’Eucharistie, Prière spontanée, Saint Chapelet, Enseignement, Méditation personnelle.
§ 4. Toutes les Activités spirituelle doivent avoir la durée d'au moins de demi-heure et ils peuvent temporairement être suspendue ainsi que être remplacée avec une autre ou avec  quelqu'une similaire.
§ 5. Toutes les Activités spirituelles et la Sainte Messe peuvent avoir lieu aussi dans un contexte non étroitement communautaire: en tel cas, quand il ne soit pas possible d'unifier les Éloges avec la Sainte Messe et l'Activité spirituelle de rotation avec les Vêpres, et il soit difficile de célébrer les Éloges et les Vêpres dans un contexte communautaire, ces dernières prières seront effectuées individuellement.
§ 6. La Prière de la Famille, en une de ses formes, de manière obligatoire doit être récitée à côté des Éloges et des Vêpres, seulement quand ces soient effectués dans un contexte étroitement communautaire.

Art. 10 –   Spécifications sur le Silence communautaire et sur le Repos.
§ 1. La période de Silence communautaire vient considérée comme Loisir.
§ 2. Il se tienne tout de même compte que, en telle période, il faut dédier au Repos un temps congru et il faut tâcher d'éviter chaque bruit.

Art. 11 –  Spécifications sur les Activités ouvrables et les Études.
§ 1. Quand les Activités ouvrables ne viennent pas déroulées entre le respectif arc de temps indiqué dans l'Horaire journalier, on est exemptés par l'observance des engagements communautaires concomitants.
§ 2. Ils sont comparés à l'Activité ouvrable les œuvres d'apostolat, les services en général ainsi que l'étude et la prière qui soient déroulés pour compte de la Communauté.
§ 3. Au-delà que connaître les Constitutions de l'Association, chaque membre devra rechercher la connaissance progressive d'un Catéchisme, de la Bible et d'un document ecclésial sur la Vie Consacrée.

Art. 12 –  Spécifications sur la Prière.
§ 1. En tenant aussi compte des prières déroulées en commune, chaque membre, dans l'arc de la journée, ordinairement, il doit: participer à la Sainte Messe; célébrer le Bureau des Lectures, les Éloges, une Heure Moyenne, les Vêpres et les Complies; réciter l'Angélus (ou la Regina Cœli) et une Prière avant et après les repas; faire une brève Méditation, avec un accent spécial sur la mort corporelle.
§ 2. En outre, spécialement quand on peut observer l'horaire journalier prévu par le Règlement, il faut tâcher de réciter le Saint Chapelet.
§ 3. Quand il y a empêchements, il faut tâcher au moins de célébrer Éloges et Vêpres, au-delà que réciter une Prière quand on commence la journée, avant et après les repas, et avant d'aller dormir, en ajoutant un bref Examen de conscience suivi par un Acte de douleur.

Art. 13 –  Secourus spirituels.
Chaque membre de l'Association est exhorté vivement, au-delà qu'à se confesser  au moins une fois par mois, à se faire conseiller, quand il faut, d'un Père Spirituel trouvable aisément, et à savoir recourir à l'aide, en tout, de l'Autorité communautaire.

Art. 14 – Tâches hebdomadaires et mensuelles.
§ 1. Un jour la semaine, après dîner, il se fera communautairement une heure d'Activité spirituelle, ordinairement d'Adoration de l’Eucharistie.
§ 2. Une fois par mois, il y aura un retrait spirituel de la durée d'au moins trois heures: il se déroulera au niveau communautaire ou au niveau individuel, normalement de manière alternée.
§ 3. Mensuellement il faudra effectuer aussi une brève rencontre de plan et vérification, in rapport à la vie de la communauté locale.
§ 4. En quelques mois de l'an, chaque de ces tâches pourra être suspendue, selon l'indication de l'Autorité communautaire compétente.

Art. 15 –  Sur les Congés et sur les Tâches annuelles.
§ 1. Chaque Frère au cours de tous les ans devra jouir d'un mois de permission pour les Congés. En cas spéciaux – par exemple le désir de passer les congés en famille, qui vécût dans un lieu très éloigné de son siège –  l'accumulation peut être permis, mais jamais au-delà des deux mois.
§ 2. L'Association fera de tout pour rendre possibles économiquement les congés en famille, au moins une fois tous les trois ans.
§ 3. Chaque Frère devra prendre parti, au cours de l'an, aux réunions communautaires ainsi qu’aux activités de formation disposées de la part de l'Autorité communautaire compétente.
§ 4. Chaque Frère devra participer en outre, une fois par an, à un Cours d'Exercices Spirituels disposé par l'Autorité communautaire compétente.



Œuvres de Pénitence

Art. 16 –
La Sainte Mère Église dans le Code Canonique – Can. 1249ss – rappelle que les fidèles de Christ, pour loi divine, chacun seconde la propre condition, a l'obligation de faire pénitence afin d'accomplir avec grande fidélité le propre devoir.

Art. 17 –
Dans les limites et dans la sauvegarde de tout ce qui est affirmé par l'Église, cette Association établit pour les propres inscrits,  en ce qui concerne les œuvres de pénitence, tout ce que suit.

Art. 18 –  
§ 1. Chaque Vendredi de l'an, on fera jeûne et abstinence ainsi comme l'Église établit pour le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint.
§ 2. On fera jeûne et abstinence comme sur aussi en tous les Mardis et les Mercredis de Carême.
§ 3. Tous les Mardis, les Mercredis et  les Vendredis de l'an, on fera abstinence et en outre pendant les repas ne pas possible boire alcooliques en outre entre les repas on pourra consumer seulement eau.
§ 4. Le régime de pénitence additionnelle, établi par l'Association, vient suspendu dans les jours d'exemption du  jeûne établi par la Sainte Église, dans les fêtes civiles et religieuses et, en outre, dans les récurrences et circonstances qui seront indiquées par l'Association même.

Art. 19 –
§ 1. Chacun Adhérent, comment entre faire partie de la Famille, devra reconsidérer avec l'autorité communautaire les liens à votes précédents et promesses et il devra déclarer, librement, que promesses ou votes additionnels à ceux-là prévus de l'Association Cléricale ne l'obligeront pas en conscience ni pourront être réalisés, si ils ne sont pas dûment autorisés par l'Association même.
§ 2. De toute façon ils ne seront pas autorisés ou demandés gestes pénitentiels qui pourraient réduire la liberté de la personne.
§ 3. Qui obtient de faire une ultérieur pénitence ne croît pas d'être supérieur au frère: il y a dons en mesure différente, pénitences non visibles et rues de sanctification différentes.

Art. 20 –
§ 1.  Chaque Frère rappelle que faudra supporter avant tout et offrir ces souffrances dont le Seigneur fait don, même si non demandées; aucun, de toute façon, demande en don souffrances au Seigneur, si d’abord il en n'aura pas parlé avec son Père Spirituel, et ensuite vienne autorisé par l'Autorité communautaire compétente.

Art. 21 –
§ 1. Les pénitences établies ou autorisées par l'Association, pour survenues nécessités peuvent être dispensées par la compétente Autorité communautaire, soit au service de la communauté entière soit au service des seuls composants de la même.
§ 2. Dans les cas d'urgence chaque Frère peut déroger à sa discrétion de l'observance des pénitences établies ou autorisées par l'Association.



     Habit et Décorum de la personne

Art. 22 –
§ 1. L'habit officiel de la Famille pour la branche Cléricale se compose d'un froc avec scapulaire complet de capuchon qui retombe sur les épaules.
§ 2. La couleur de l'habit officiel est gris moyen argent.
§ 3. Le froc devra couvrir l’entière longueur du corps.
§ 4. Les cheveux devront être coupés en la manière classique commune.

Art. 23 –
§ 1.  À l'altesse du cœur, sur le côté gauche du froc sera fixé le distinctif de la Famille; tel distinctif est d'une grandeur telle à résulter bien visible aussi dans les détails.
§ 2. Une chenille de couleur blanche enveloppera en vie le froc.
§ 3. On chaussera chaussures ou bottines ou sandales de couleur noire, avec des chaussettes noires, avec l’avertissement que, dans les circonstances solennelles, il faut chausser les chaussures.
§ 4. Quand, au lieu du froc, on met communs habits civils ou le clergyman, sur eux, toujours sur le côté gauche et à l'altesse du cœur, on devra fixer un distinctif plus petit, réduit de la moitié en rapport au précédent; en alternative, on pourra porter une petite croix de bois de couleur brun clair, suspendue au cou avec un cordonnet de couleur brun foncé.

Art. 24 –
Celui qui commence l'adhésion effective à l'Association, portera obligatoirement au doigt annulaire gauche une bague-petite couronne d'or classique, pour signifier sa consécration au Seigneur et sa dévotion à la Sainte Vierge.

Art. 25 – § 1. Le distinctif de la Famille est représenté par une figure à forme de Bouclier, arrondi dans la partie supérieure et inférieure.
§ 2. Telle figure a un bord souligné par deux lignes; entre celles-ci, en partant de gauche et en montant en sens horaire, on trouve l'Inscription toute en majuscule Famille Saint Nicodème, séparée en bas par une Couronne d'étoiles.
§ 3. Au centre du distinctif, ils sont dessinés une Croix et, en partant du haut, de gauche à droite et en descendant, un Triangle, un Soleil et une Lumière qui brille, ressemblante à une Colombe en piqué et, au même temps, à une Petite Flamme.
§ 4. Le fond du distinctif est de couleur gris moyen argent, pendant que les lignes, l'inscription et les dessins sont de couleur blanche resplendissante.

Art. 26 –
§ 1. Le Triangle, le Soleil et la Colombe veulent symboliser les Gens de la Très Sainte Trinité et leur rôle dans la Rédemption qui on réalise pour la mort en croix de Jésus, le Fils de Dieu qui est venu nous visiter du haut comme Soleil qui se lève.
§ 2. La Couronne veut symboliser la Sainte Vierge, Porte du Ciel et Mère de l'Église, à laquelle, ensemble à son époux Saint Joseph, de manière spéciale on veut confier, après la Très Sainte Trinité, la vie et l'œuvre de la Famille Saint Nicodème.

Art. 27 –
§ 1. Le Triangle, le Soleil et la Colombe veulent symboliser les Gens de la Très Sainte Trinité et leur rôle dans la Rédemption qui on réalise pour la mort en croix de Jésus, le Fils de Dieu qui est venu nous visiter du haut comme Soleil qui se lève.
§ 2. La Couronne veut symboliser la Sainte Vierge, Porte du Ciel et Mère de l'Église, à laquelle, ensemble à son époux Saint Joseph, de manière spéciale on veut confier, après la Très Sainte Trinité, la vie et l'œuvre de la Famille Saint Nicodème.

Art. 28 –
§ 1. Le froc devra être porté obligatoirement pendant les moments de prière liturgique communautaire ainsi que dans les occasions solennelles ou d'intérêt spécial, selon l'évaluation de l'Autorité compétente.
§ 2. Aussi quand il vient permis l'usage de l’habit blanc crème, dans les occasions solennelles il faut porter l’habit officiel de la Famille, c'est-à-dire celui-là gris moyen argent.

Art. 29 –
§ 1. Dans les autres cas il est permis porter sobres communs habits civils, sauf les prêtres qui devront porter le clergyman dans les modalités prévues par l'usage local, en évitant l'ostentation du corps et la vanité, en tenant par contre présent le principe de la charité, en le respect de la conscience faible autrui (cfr. 1 Cor 8,9-10), et celui-là du témoignage chrétien, selon l'idée de lettre écrite, dont parle Saint Paul (cfr. 2 Cor 3,2).
§ 2. Les susmentionnés habillements, en outre, doivent résulter confortables et pratiques et doivent respecter une essentielle uniformité, de façon à exprimer et soutenir le sens d'appartenance à une même Association de consacrés.
§ 3. Il appartient au Supérieur Provincial, en tenant compte du climat et du lieu dans lequel vit la communauté intéressée, établir les éléments essentiels d'uniformité aux lesquelles doivent correspondre lesdits habillements.



    Sur les Dispositions

Art. 30 –
§ 1. Pour expliciter ou rendre opérationnelle tout ce que vient établi dans le Règlement, ainsi comme dans le Statut de l'Association, elles seront émises par les Autorités compétentes des normes particulières, dénommés Dispositions.
§ 2. Elles auront la même valeur obligeant des susmentionnés Statut et Règlement et elles ne pourront jamais être en contraste avec les mêmes, ainsi avec les normes de droit divin et de ces de droit universel ne pas détrônable.

.
.

Retourner au contenu